Les occupants rentrent peu à peu dans  la légalité, tout en servant de « base arrière »  à d’autres combats contre des infrastructures.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici