Alors que le pays est frappé par une sécheresse exceptionnelle, les grands propriétaires agricoles accaparent les ressources en eau. Les petits éleveurs n’ont d’autre choix que de regarder mourir leurs bêtes ou de s’exiler.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici