Une centaine de militants pour le climat ont empêché des journaux de centre droit de sortir des imprimeries, samedi 5 septembre, au Royaume-Uni. Une manière, selon eux, de dénoncer la couverture insatisfaisante de la crise climatique. Mais cette atteinte à la liberté de la presse pourrait faire perdre au mouvement son soutien populaire, préviennent les médias.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici