Le réchauffement climatique va créer des conditions « bien plus favorables » pour la vigne en Bretagne même s’il existe une incertitude concernant les précipitations, estime le climatologue Hervé Quenol, directeur de recherches au CNRS (Laboratoire LETG, Université Rennes 2).

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici