La ministre de la Transition Écologique Barbara Pompili l’affirme : si le président de la République a tenu à annoncer lui même l’interdiction de la chasse à la glu, c’est d’abord parce que « c’est un sujet qui l’intéresse ». 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici