En juin, le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, pensait avoir vaincu  le Covid-19, après un confinement très strict, mais l’été a vu le retour de la contagion, sur fond de tensions entre les autorités et les provinces autonomes, parfois débordées.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici