La grande distribution s’est engagée à des standards minimaux de bien-être des volailles, mais des freins persistent. Le Crédit agricole se voit notamment épinglé pour ses investissements dans des mastodontes du poulet industriel.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici