Doubler le financement des énergies renouvelables, rénover 125.000 logements sociaux, décarboner des millions de mètres carrés de bâtiments industriels, accompagner 9.000 projets greentech… La banque du “climat” formée par Bpifrance et la Banque des Territoires va investir 40 milliards d’euros dans la transition énergétique. Une feuille de route ambitieuse mais “pas à la hauteur” de son nom, selon plusieurs ONG qui dénoncent ses contradictions écologiques.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici