Les appels à imposer des sanctions sur le nouveau pipeline reliant la Russie à l’Allemagne se font de plus en plus nombreux, alors qu’Angela Merkel peine à justifier la pertinence de ce projet climaticide à 10 milliards d’euros.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici