Selon une étude du WWF, entre 1970 et 2016, la population mondiale de mammifères, oiseaux, amphibiens, reptiles et poissons se serait réduite de 68 %. La faute à l’activité humaine.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici