La préfecture des Bouches-du-Rhône connaît une deuxième vague de contaminations qui progresse de jour en jour, mais veut maintenir l’activité hospitalière pour les autres malades.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici