Editorial. Les populations d’oiseaux, de poissons, de mammifères, d’amphibiens et de reptiles ont reculé de 68 % depuis 1970. Les décideurs doivent accélérer les efforts pour sauvegarder la biodiversité avant que le point de non-retour, estimé par les scientifiques à deux ou trois décennies, ne soit atteint.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici