En mal de reconnaissance des autorités sanitaires, ces personnes souffrant encore de symptômes invalidants des mois après leur infection tentent de trouver une voix sur les réseaux sociaux.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici