Depuis plus de cinq ans, les organisations environnementalistes sont harcelées par les autorités indiennes, qui réduisent leurs possibilités de financement et vont jusqu’à les accuser de terrorisme.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici