Le secrétaire général des Nations unies plaide en faveur d’une économie verte pour relancer la croissance et défend le multilatéralisme, alors que « les relations entre les trois plus grandes puissances n’ont jamais été aussi dysfonctionnelles ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici