Le secrétaire général des Nations unies plaide en faveur d’une économie verte pour relancer la croissance et défend le multilatéralisme, alors que « les relations entre les trois plus grandes puissances n’ont jamais été aussi dysfonctionnelles ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici