L’économiste Hugo Prod’homme souligne, dans une tribune au « Monde », que les services publics qu’il faut aujourd’hui financer ont été créés et construits par les générations antérieures, auxquelles nous devons permettre de ne pas mourir à cause de notre égoïsme.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici