Des voix réclament la mise en place de cette technique, capable d’augmenter la capacité d’examen, mais les scientifiques sont divisés. Dans un avis publié vendredi soir, le Haut conseil de la santé publique s’y oppose.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici