Les prothèses vaginales, utiles dans les cas les plus graves de descentes d’organes, sont progressivement interdites.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici