« Nous pourrions être en colère contre nos parents, nos grands-parents : comment avez-vous pu laisser faire ça ? C’est désormais nous qui subissons vos erreurs ! Mais ça serait inutile, c’est maintenant qu’il faut agir », estime Julie Bernard, une lycéenne de 17 ans qui ne veut pas baisser la tête devant « l’une des plus grandes catastrophes sanitaires de l’histoire ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici