La pandémie s’est accompagnée au printemps d’une explosion des préprints consacrés au SARS-CoV-2 et à ses effets. John Inglis, cofondateur de deux bases de données accueillant ces articles scientifiques, analyse ce reflux.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici