L’ONG Générations futures dénonce le manque de clarté sur les données fournies par les services de l’État. En réponse, la direction générale de la répression des fraudes a confirmé que les résultats issus de l’agriculture biologique étaient bien mélangés à ceux de l’agriculture conventionnelle. En refaisant les calculs, sans les produits bio, les pourcentages de résidus augmentent, note-t-elle.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici