Alors que le SOPK ne disparaît qu’à la ménopause, seuls quelques-uns de ses symptômes les plus gênants peuvent être traités.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici