"Notre maison brûle" toujours et peut-être plus encore aujourd'hui. Mais contrairement à l'an dernier, les milliers d'incendies en Amazonie ne suscitent pas le même émoi à la veille de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici