Onze organisations ont envoyé une lettre de mise en demeure au groupe français, prélude à une assignation en justice. Elles lui reprochent de ne pas être assez vigilant vis-à-vis de la viande vendue dans ses magasins du Brésil et de Colombie.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici