Face à la saturation du dispositif, le vice-président du Syndicat national des médecins biologistes propose de réduire temporairement l’accès au dépistage et de différer l’analyse des prélèvements qui ont plusieurs jours.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici