« Wuhan, ville close », le journal qu’a tenu l’autrice wuhanaise pendant l’épidémie, constitue un excellent antidote tant aux fantasmes occidentaux qu’à la propagande chinoise.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici