« La pollution de l’air est un déclencheur connu d’infarctus aigu du myocarde, et une diminution de la pollution de l’air aurait pu contribuer à la diminution des hospitalisations entre les deux périodes : en effet, une réduction de 30% du dioxyde d’azote a été observée dès la première semaine après le verrouillage à Paris. » explique ainsi l’étude

Cet article Covid : 30% de crises cardiaques en moins grâce à la réduction de la pollution de l’air est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici