Des mouvements effrénés en guise de symptômes et de la danse comme thérapie… Les morsures de tarentules n’étaient-elles qu’un prétexte pour un peu d’amusement dans une Italie bien conservatrice ?

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici