Six ans après un référendum raté (55,3 % des Ecossais avaient voté pour rester au Royaume-Uni en 2014), la question de l’indépendance s’est de nouveau installée dans le débat à la faveur de la crise due au Covid-19.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici