L’Assemblée nationale doit examiner, le 5 octobre, un projet de loi permettant à la filière betteravière d’avoir de nouveau recours à ce pesticide toxique. Un collectif de plus de 150 personnalités politiques, parmi lesquelles la députée (EELV) Delphine Batho, le député (EDS) Aurélien Taché ou encore le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, dénonce, dans une tribune au « Monde », une « régression environnementale ».

 

Lire l’article

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. les sécheresses de plus en plus longues ont des conséquences monstrueuses qui entraînent l’effondrement accéléré des pollinisateurs, des insectes, des oiseaux, impactent l’ensemble du vivant, y compris la santé humaine ! les néonicotinoïdes sont uniquement l’arbre qui cache le désert … 1.1 millions d’hectares de prairies en Nouvelle Aquitaine avec des haies et des arbres, sans labour et sans pesticide pourtant tous les étés ce sont des cimetières de biodiversité, même les vieux arbres sèchent …
    pas d’eau = pas de vie !
    Une sécheresse c’est juste un manque d’eau l’été, un comble quand on a passé l’hiver les pieds dans l’eau sans faire de réserve … en France ce sont les écologistes qui s’opposent systématiquement à la construction de réserve et qui vont même jusqu’à en faire détruire …. Cherchez l’erreur !
    https://www.mediaterre.org/france/actu,20200211092626.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici