Plus grande zone humide de la planète, le Pantanal brésilien est ravagé par de graves incendies, qui ont détruit en un mois près de 25 000 km² de végétation et tué des milliers d’animaux, se désole l’hebdomadaire Istoé. Les dommages pourraient être irréversibles.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici