Plus grande zone humide de la planète, le Pantanal brésilien est ravagé par de graves incendies, qui ont détruit en un mois près de 25 000 km² de végétation et tué des milliers d’animaux, se désole l’hebdomadaire Istoé. Les dommages pourraient être irréversibles.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici