Le laboratoire de Monts (Indre-et-Loire) de l’entreprise suédoise a reconnu mercredi être à l’origine de la pollution découverte le 11 septembre.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici