Le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves, Franck Sander, craint un effondrement de la filière et attend des garanties de l’État sur le retour des néonocotinoïdes. 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici