Le projet Global Safety Net a réalisé une évaluation de la surface de terres qu’il faudrait protéger afin de préserver la biodiversité et d’améliorer la résilience climatique.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici