Les autorités s’inquiètent du degré d’acceptation par la population, déjà mise à l’épreuve par la première vague.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici