Le projet prévoit de maintenir 250 emplois sur les 400 que compte le site seine-et-marnais, mais le groupe pétrolier assure qu’il n’y aura aucun licenciement.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici