La députée européenne Aurore Lalucq (S&D), soutenue par plus de cinquante eurodéputés, demande à la Commission européenne, dans une tribune au « Monde », de réévaluer les critères de sélection de ses partenaires, après le choix de la multinationale américaine BlackRock, spécialisée dans la gestion d’actifs, comme « conseiller à l’environnement ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici