Depuis mars, le gouvernement n’avait autorisé que des vols de rapatriement des ressortissants étrangers bloqués dans le pays andin par la pandémie.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici