Ce bateau-usine, qui menace la pêche artisanale, peut traiter jusqu’à 120 tonnes de poissons par jour, sur des chaînes automatisées.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici