Alors que la plupart des universités de l’Union européenne ont décidé de privilégier les cours à distance, les universitaires Olivier Bos, Nicolas Frémeaux et Paul Maarek s’inquiètent, dans une tribune au « Monde », de voir certains établissements, en France, privilégier l’accueil du plus grand nombre d’étudiants.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici