Outre la détérioration des points d’eau et de nourriture, la jeune militante nous rapporte également que chez de très nombreuses personnes, notamment les enfants, des maladies de peau dues au contact avec l’eau contaminée étaient apparues et que la catastrophe avait aussi un impact culturel sur les communautés, ayant compromis leurs pratiques spirituelles liées à la rivière et plus généralement leur relation avec leur terre ancestrale.

Cet article La pollution de 2000 tonnes de pétrole brut dans l’Amazone met en danger les peuples autochtones est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici