Plus de 300 carcasses d’éléphants ont été retrouvées dans le delta de l’Okavango au mois de juin. Cette hécatombe serait due à une bactérie présente dans les points d’eau, dont le développement est favorisé par le réchauffement climatique.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici