Le président Kenyatta appelle à la vigilance malgré cet assouplissement, redoutant une seconde vague. A ce jour, 700 personnes sont mortes du Covid-19.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici