La start-up de livraisons de repas au bureau, propriété de Sodexo, a décidé de substituer trois ingrédients trop polluants par des équivalents à moindre impact écologique.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici