Depuis le début du dispositif, 1,1 million de personnes « à risque » ont été identifiées par la CNAM, pour 390 000 cas positifs recensés. Mais l’engorgement des tests remet en cause l’efficacité du système.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici