Faute d’une production suffisante de machines et de réactifs en France, les laboratoires d’analyse sont dépendants de l’étranger. Parviennent à s’approvisionner ceux qui ont parié sur la bonne stratégie dès le début de la crise, et ceux qui fonctionnent en réseau.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici