En réponse au groupe Mulliez, la Confédération Paysanne de l’Hérault et le collectif Oxygène défendent un projet agricole alternatif qui permettrait d’employer sur le long terme une trentaine de personnes. Il regrouperait des activités de maraîchage, un petit élevage « type poules pondeuses », de l’arboriculture, de transformation et distribution en circuit court vers la métropole montpelliéraine.

Cet article La résistance s’amplifie contre Decathlon, qui veut bétonner 17ha de terres agricoles vers Montpellier est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici