Le taux de dioxyde d’azote, un gaz polluant émis notamment par les moteurs des véhicules, a diminué de 44 % en trois ans dans la capitale britannique. La conséquence d’une politique agressive de réduction de la circulation mise en place par la mairie.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici