A force de voir leurs bêtes attaquées par le loup, certains éleveurs exaspérés souhaiteraient la disparition du prédateur réintroduit en France. D’autres préfèrent protéger leur troupeau… Extrait du magazine « 13h15 le dimanche » du 4 octobre 2020.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici