Le retour de ce pesticide « tueur d’abeilles », interdit en 2018, doit permettre de sauver la filière de la betterave, touchée par la jaunisse. Un projet de loi qui a suscité une importante fronde au sein même de la majorité.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici